un brog qui parle trop

relecture

-Un an plus tard-

Plus on avance et moins on se comprend. C’est le constat fait de mes précédents posts. Quoi qu’il en soit, peut être vais-je tenir ici un journal de bord afin de me souvenir dans quelques années de ce que je voulais et ainsi pouvoir redresser la barre.

L’homme est comme un bateau sans boussole. S’il n’a pas de repères, il ne se souvient plus de sa direction.

19 octobre, 2012 à 10:40


Laisser un commentaire